Centrale hydroélectrique de Kimbau

 

LIEU
République démocratique du Congo, province du Bandundu, District de Kenge.

PARTENAIRE LOCAL
Diocèse de Kenge

CONTEXTE TERRITORIAL/SECTORIEL
Dans le secteur de la santé, le diocèse de Kenge gère 26 centres de santé, appartenant en partie à l’État et en partie privés, à une pharmacie diocésaine, à deux hôpitaux d’État à Kenge et à Kimbau. Le diocèse gère également, pour le compte de l’État, 300 écoles primaires et secondaires et un Institut universitaire des sciences infirmières (ISTM), qui a formé près de 200 jeunes de 2000 à aujourd’hui.

Kimbau est située à plus de 500 km au sud-est de la capitale, dans la région du Bandundu, et constitue le centre principal d’une zone de santé de 5’727 km 2, avec une population de 150 000 utilisateurs. La région est caractérisée par un sol sableux, de sorte que les produits de la terre sont rares. Au cours de la dernière décennie, le processus de désertification s’est accéléré, ce qui a entraîné des famines périodiques chaque année entre septembre et octobre.

Bien que l’hôpital de Kimbau représente le seul point de référence pour une population d’environ 150 000 habitants, il n’existait jusqu’en 2007 pas de système d’alimentation en eau, à l’exception des anciens réservoirs qui pendant les quatre mois de la saison sèche (ce qui signifie pluviométrie totale) étaient totalement insuffisants pour garantir un niveau minimum d’hygiène. Même l’électricité manquait totalement et de façon permanente, sauf pour un ancien groupe électrogène qui, en raison de la rareté et du coût du carburant diesel, qui devait être transporté de Kinshasa sur plus de 500 km, n’était allumé qu’en cas d’urgence et une fois par semaine pour les radioscopies.

En réponse au besoin perçu et exprimé de la population de Kimbau de pouvoir utiliser l’eau courante non seulement à l’hôpital mais également dans le village voisin, situé à presque 3 km de la source la plus proche, le gouvernement local a été formulé en 1994 et a proposé la”Projet d’eau”, qui dans sa première version était limité à une sorte de moulin qui devait pomper de l’eau de la cascade de la rivière Mvula jusqu’à l’hôpital. En 1998, après la possibilité d’utiliser les rapides de la rivière Nzasi avec un saut de plus de 60 mètres, le projet est devenu de plus en plus ambitieux et a commencé à parler de “micro-central”. Mais ce n’est qu’en 2003 que les travaux ont finalement commencé et malheureusement ils se sont poursuivis au cours de ces années, se révélant plus complexes que prévu.

Le projet a été rendu possible grâce au choix de faire appel à des compétences techniques et à un soutien logistique du personnel, y compris italien. La construction de la centrale hydroélectrique sur le torrent de Nzasi a nécessité 4 années d’engagement continu et la présence d’au moins un expatrié sur place. Elle s’est achevée avec l’allumage de la première ampoule le 6 mars 2007. À cette date fatidique, la détermination parmi ceux qui participent au projet depuis 15 ans et grâce à la contribution précieuse de nombreuses personnes volontaires et sensibles en Italie et sur place, a permis à l’hôpital d’utiliser l’eau courante et l’électricité avec des avantages considérables pour la communauté entière.

AIFO s’était engagé à soutenir ce projet financièrement et techniquement jusqu’à la fin de la première phase, qui consistait à fournir de l’eau et de l’électricité à tout l’hôpital avec de l’eau potable dans les centres voisins et à l’extension éventuelle de l’électricité au centre de santé. écoles et centres communautaires dans les villages voisins. Après la livraison officielle par AIFO dans le diocèse, ce dernier a recherché de nouveaux partenaires afin de soutenir la gestion des travaux effectués.

Malheureusement, une série d’événements imprévus ont empêché la centrale de fonctionner correctement.

Après une étude minutieuse faisant appel à des experts, le projet “Restauration de la centrale électrique de Kimbau” a été élaboré grâce au soutien logistique et technique de volontaires italiens, à un soutien financier et aux conseils de diverses associations et de différents organismes.

OBJECTIFS
Restauration et maintenance de la centrale hydroélectrique de Kimbau.

ACTIVITÉ

  • Fourniture d’eau potable et de lumière à l’hôpital
  • Alimentation en eau pour la population
  • Extension des mêmes services aux écoles et centres communautaires, contribuant ainsi au développement humain en premier lieu et au développement socio-économique de la région

INSTITUTION DE COFINANCEMENT
Dons Privés

DURÉE DU PROJET
Mai 2007 – février 2008

Le défi qui se pose est de garantir le fonctionnement de l’usine dans le temps et donc:

  1. La fourniture d’eau potable et d’électricité à l’hôpital, immédiatement,
  2. L’approvisionnement en eau de la population, à court terme,
  3. L’extension à long terme des mêmes services aux écoles et aux centres communautaires, contribuant ainsi d’abord au développement humain et au développement socio-économique de la région.

Les commentaires sont fermés